Ton esprit, Potter, est bien trop faible. Trop faible face à ma puissance.
 

Partagez | .
 

 " Mais surtout, j'aurai du repriser mes chaussettes! " ~ Azenor MacMillan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Azenor G. MacMillanMétier/Étude : Guerriseur Chef au Service de Pathologie des Sortilèges
Parchemins : 14
avatar

MessageSujet: " Mais surtout, j'aurai du repriser mes chaussettes! " ~ Azenor MacMillan    Dim 15 Avr - 20:19


MACMILLAN AZENOR


INTRODUCE YOURSELF

« De gardien de détraqueur à éleveur de Licorne, il n'y a qu'un pas. C'est surtout affaire de bien choisir ses fréquentations! »
NOM & PRÉNOM :
MacMillan Azenor, Guenievre.
SURNOM :
Ozzy, Nora
ÂGE :
24 ans
DATE & LIEU DE NAISSANCE :
21 décembre 1972 à Muness Castle, sur l'ile de Unts dans les Iles Shetlandd. Les MacMillan sont d'ailleurs l'Unique famille Sorcière de l'Ile et la légende raconte que les Lairds de leur maison on longtemps régné sur les moldus qui les entouraient.
CLASSE SOCIALE :
Aristocrate
ORIENTATION SEXUELLE :
Hétérosexuelle
STATUT MATRIMONIAL :
Célibataire
COMPOSITION FAMILLE :
Ses deux parents et leurs parents respectifs vivent encore, elle a également un petit frère: Ernie qui est actuellement en 6 eme année a Poufsouffle.
MÉTIER :
Elle viens de passer Guerriseur Chef au Service de Pathologie des Sortilèges, son prédécésseur et formateur, le Guerriseur Srout, viens de partir a la retraite loin des remouds du monde occidental.
CAPACITÉ PARTICULIÈRE :
Un cynisme et une spontanéité qui ont tendance a être relativement hors du commun
NATURE DU SANG :
Pur depuis au moins neuf générations

Feat Astrid Berges Frisbey
PHYSIQUE
• COULEUR DES YEUX :
Vert-de-Gris, une particularité qu'elle à hérité de nombreuses femmes de la famille MacMillan.
• COULEUR DES CHEVEUX :
Un brun chaud, qui a tendance a avoir l'air plus ou moins noir en fonction des saisons et de son exposition au soleil.
• CARNATION :
Claire, laiteuse avec quelques discrètes taches de rousseurs plus ou moins accommodantes.
• TAILLE :
Azenor est plutôt une grande femme perchée sur son mètre 73.
• POIDS :
Environs 65 kilos, mais ça dépend de sa charge de travail , elle a tendance a oublier de manger quand elle se sent débordée et à manger beaucoup trop quand elle s'ennuie.
• CARRURE (musclé, svelte...) :
Plutôt svelte, athlétique.
• DÉMARCHE (sensuelle, sautillante...) :
Variable. Généralement plutôt gracieuse, sautillante, voir dansante, elle fini par avoir le pas lourd et brutal après une semaine de garde intense.Mais elle traduit souvent une certaine assurance et une grande confiance, une joie de vivre manifeste.
• GESTUELLE (raide, vigoureuse, molle...) :
Experte, précise et Vigoureuse.
• TICS (sourire, claquer des doigts...) :
Elle se ronge les ongles, seulements ceux du pouce quand elle réfléchis a quelque chose qui la préoccuoe beaucoup, elle a tendance a jurer beaucoup trop quand elle passe par des émotions fortes qu'elles soient positives ou négatives. Elle a tendance a plisser les yeux et a se mordre la lèvre inférieure quand quelqu'un l'irrite réellement et qu'elle n'est pas en position de le lui faire comprendre physiquement.
• SIGNE PARTICULIER :
Aucun de remarquable

IN YOUR MIND


   

DÉTAILS
• HABITAT (maison, château...) :
Elle possède encore une chambre a Muness Castle, un chateau fort de l'Ile de Unst, une place forte de l'âge d'or de la Piraterie et son propre appartement sur Piccadilly Road a l'angle avec Bolton street.
• RICHESSE (pauvre, riche...) :
Personne ne sait plus réellement d'ou viens la fortune des MacMillan, sans doutes accise pendant l'âge d'or de la Piraterie entre autre, ils sont également les propriétaires des distilleries FireWhisky et des actionnaires de plusieurs entreprise de construction de balais de Courses. Même s'ils ne l'exposent pas ils sont assurément très fortunés mais inculquent depuis toujours la valeur du travail a leurs enfants. Azenor elle-même gagne assez bien sa vie désormais qu'elle est devenue Guérisseur Chef.
• BAGUETTE :
Bois de cèdre, plume de phénix 32 centimètres, fine et souple. Elle est gravée des runes celtes : Wynn, As et tiwaz, pour symboliser respectivement La chance, la présence d'un protecteur et la rage de vaincre et envin en gaélique écossais le long de la garde : "Bidh sinn daonnan a 'cosnadh", la devise de la famille  qui signifie " Nous vainquons toujours".
• TON POINT DE VUE VIS A VIS LA SITUATION ACTUELLE :
Allez savoir, est-ce que quelqu'un dans ce pays, de n'importe quel coté que ce soit a la moindre foutue idée du bordel que ça fou dans nos services ces histoires ? Non mais parce que les idéologies c'est bien mais franchement est-ce qu'on est assez nombreux en temps que sorciers pour se foutre les uns sur les autres ? Sur que c'est dramatique et à bien des points de vue, mais au final ma famille et moi on est pas vraiment menacés quand on y pense alors j'essaie de m'impliquer le moins possible.  Sans le côté dramatique j'ai tendance a avoir un soucis avec la violence peut importe contre qui elle est dirigée alors si quelqu'un voulait bien ouvrir les yeux de tout ces benêts en leur faisant un cours sur les dangers de l'eugénisme on serai pas mal mieux non? Moi ? Ah Non, j'ai clairement mieux a faire...
• QUE PENSES-TU DE LA RÉPRESSION SUR LES NÉS-MOLDUS :
Ben c'est plutôt honteux. Scandaleux et barbare. Je vous jure quand j'entends des cinglés prôner la suprématie sur les moldus mais recycler des idées bien trop utilisées par ces dernier au cours des dernières guerres mondiales et tout au long des siècles ? quelqu'un voudrai me dire ce qu'ils fument tous ? Vous savez le vrai problème dans ce monde c'est pas tant les Lois de répressions actuelles mais plutôt que tous les Cent ans environs, un illuminé se lève avec l'idée pseudo révolutionnaire de faire régner une société de sang-pur en asservissant les nés-moldus et les moldus. Bon ben eh, pour l'originalité on repasse non ? je sais pas les mages noirs pourraient pas changer de refrain et mettre l'emphase sur autre chose, comme je sais pas moi ...les capacités individuelles ? Non mais je propose hein c'est tout...
• SAIS-TU QUEL CAMP VAS-TU REJOINDRE :
Whow ! Aucun ! ça m'a l'air vachement risqué votre histoire et je suis guérisseur, pas tireuse d'élite. Pas que je manque de talent en sortilège , non, non, non. Mais voilà. A la fin on dira seulement que le gagnant a raison et je suppose que j'aviserai en fonction ? l'adaptabilité, les enfants, adaptabilité. Tout ce que je veux c'est vivre en paix et que mon petit frère aie ses ASPIC, c'est pas si compliqué ?
• QUE PENSES-TU DU NOUVEAU MINISTRE DE LA MAGIE :
Ça dépend, est-ce qu'il compte améliorer nos conditions de travail ? Nous augmenter ? Est-ce qu'il a conscience de la charge de travail astronomique qu'on a ? est-ce qu'il va faire quelque chose pour augmenter les effectifs ? Pour l'instant il ne m'est personnellement, ni nocif, ni bénéfique.
• TA MATIÈRE SCOLAIRE FARVORITE :
Potions , sans la moindre hésitation.  Une discipline pour laquelle j'ai toujours été naturellement douée et dans laquelle je n'ai jamais éprouvé autre chose que challenge et satisfaction voir une grande dose de fascination.
• TES HOBBIES :
Assister aux matches de Quidditch et de façon inavouable, parier sur les courses d'Abraxan. Ouais ben tout le monde a ses vices !
• CE QUE TU PENSES DE LA TRAHISON DE HARRY POTTER
Alors je tiens à dire que je connais pas du tout ce gosse de façon personnelle mais qui il est supposé avoir trahis ? Non mais est-ce que les gens sont pas complètement cinglés d'avoir mit un poids pareil sur les épaules d'un sorcier de 11 ans ? ça vous choque qu'il a viré de bord ? Moi j'en attendais rien à titre personnel alors je le prend pas comme une attaque ..en revanche vous vous rendez compte que ce gamin désaxé a trainé pendant des années avec nos enfants et nos frères et sœurs ? Merlin il était même ami avec mon Ernie ! Il aurai pu lui faire du mal n'importe quand quand on y pense ...est-ce que Poudlard est pas sensé être un endroit sur ? Alors quelqu'un peux m'expliquer pourquoi Azkaban est pleine de tueur et de malades qui ont suivit une instruction dans cette école ?
• COMMENT CACHES-TU TES SECRETS ?
Parce que vous pensez que j'ai le temps d'avoir des secrets ? Puis j'ai rien a cacher, les secrets c'est le meilleur moyens de donner aux autres un moyen de pression, plutôt que de cacher des choses j'ai la fâcheuse manie de dire haut et fort tout ce que je pense. comme ça au moins ...
• TA CONSOMMATION DROGUE, ALCOOL, TABAC :
Niet ! a part une petite cigarette avec les collèges de temps en temps mais je ne suis pas amatrice et je ne consomme pas vraiment.
• TON AVIS SUR LE MASSACRE DE CLOVELLY :
Cruel et sans doutes inutile mais au final quand on y pense les moldus on pas besoin des sorciers pour rayer des villages entier de la carte, ils le font très bien entre eux. Ce qui me chagrine vraiment c'est que potentiellement , n'importe qui qu'on croise dans la rue est capable d'y avoir participé et bon , moi trainer tous les jours avec des tueurs fous ...
• TON AVIS SUR LES CRÉATURES MAGIQUES (loup-garou, elfe de maison...) :
J'ai autant de respect pour eux que pour n'importe qui d'autre, la seule chose que je demande a un être vivant c'est d'avoir de la conversation et une capacité de réfection. Rien d'autre. Je ne les trouve pas inférieurs et je ne vois pas bien ce qu'on leur reproche au final.
• AIMES-TU HOGWARTS ? TES PROF ? TES CAMARADES ?
Quand j'y étais j'aimais plutôt et j'étais même une personnalité relativement populaire, on se demande comment étant donné que certains prétendent que je suis née avec ce cynisme légendaire et un pragmatisme terrifiant. Aujourd'hui avec le recul je me demande si c'est une si bonne institution que ça au regard de ce qu'il se passe au dehors.
• COMMENT RÉAGISSENT TES PARENTS CONCERNANT LA SITUATION ACTUELLE ?
Mitigés, , effrayés, inquiets ...ce sont des parents quoi. Mais il se trouve que je suis une adulte maintenant, ils s'inquiètent surtout pour mon frère. qui est si jeune encore. Notre statut de sang et la neutralité bien connue des MacMillan nous mettent relativement  a l'abri ce qui leur permet de relativiser. Cela dit s'ils ne prennent pas officiellement de parti, il n'est pas difficile de comprendre qu'ils ont toujours soutenu Dumbledore. Les MacMillan aspirent généralement a la paix et a la tranquillité.
• TES RELATIONS AVEC TES FRÈRES ET SOEURS ?
Huit ans me séparent de Ernie, ce qui n'a pas toujours facilité nos relation puisqu'il était tout petit quand je suis partie a l'école mais nous avons toujours été proches quoique taquins, on m'a souvent accusée d'avoir un brother complex et je ne vais pas le nier...mais mon frère est tellement adorable avec ses grands principes ! Il est si naïf ...je tente de lui faire comprendre qu'il dois se tenir le plus loin possible de toutes ces histoires mais il a un sens de la loyauté tellement plus prononcé que le mien, puis il est jeune et en pleine révolte et Potter était son ami et Longdubat aussi donc je suppose qu'il se sent obligé de se battre contre l'oppression. ça me terrifie, parce que ça en fait une cible.
• TON AMBITION :
J'en ai pas des masses je veux dire, a part peut-être vivre assez pour voir s'écrouler le patriarcat et voir émerger un futur Sorcier au féminin flamboyant ? Je veux dire, vous en connaissez combien des femmes Ministre de la Magie ? il y a encore beaucoup trop de préjugé sur le rôle des femmes dans la société et surtout dans le petit monde étriqué des sang-purs et je pense qu'il est temps que cela change.
• TA PLUS GRANDE PEUR :
Un mariage malheureux qui pousse a la médiocrité intellectuelle. Mon esprit a besoin d'espace, j'ai besoin d'espace et je ne tolérerai sans doutes jamais qu'on me contraigne a être une Image. Ou pire, que Ernie s'attire des problèmes ...
• INFOS SUPPLÉMENTAIRES (habitude, aimer les glaces...) :
J'ai beau aimer le quidditch je suis pas fichue de tenir sur un balais. Je suis en train d'organiser une levée de fond pour ouvrir a sainte-mangouste un service spécialisé pour agir contre les Violences faites aux Sorcières. Avec des gynécomages compétents, psychomages et surtout du personnel social et judiciaire qui pourrai améliorer la condition de la sorcière.

CARACTÈRE
« Quoi, pourquoi tu me regarde comme si j'avais un pustule au milieu du front ? Et avant que tu le dise : je sais que c'est pas le cas.
_Écoute le prend pas mal MacMillan, mais tu es vraiment flippante à te trimbaler partout avec cette tasse à l’effigie de ton frère...
_ Quoi, il te plaît pas mon frère ?
_Hein ? Mais non ? Puis attend c'est pas le propos...MACMILLAN REVIENS!»

Pour ce qu'il en savait, Azenor avait toujours été plus ou moins similaire à la jeune femme qu'il avait rencontrée au début de son apprentissage. Garrik Strout, gardait de ces dernières années certains des meilleurs et des plus étranges souvenirs de sa carrière médicale et ce malgré les sombres années qui avaient plané sur leurs têtes.  Azenor avait ce genre d'effet sur les gens, elle les arrachait à leur quotidien avec ses yeux pétillants d'une malice et d'un mordant plutôt inhabituel pour les jeter dans le sien.  Strout était un homme courageux , et il aimait se définir comme un ancien gryffondor qui n'avait rien perdu de son panache, de son courage et peux d'endroit sur cette terre lui faisaient peur mais, l'esprit de cette femme était un de ces lieux.

Pour commencer Azenor était une femme qui se savait belle, bien née et qui n'avait absolument ni honte, ni réserve à se servir de ce que la nature lui avait donné et elle n'était pas la dernière à minauder pour obtenir gain de cause , il pensait régulièrement qu'elle était trop retors, sournoise et mesquine pour avoir réellement été autre-part qu'à serpentard. Mais elle avait été a poufsouffle. Le Choixpeau se faisait vieux. Il n'y avait pas d'autre raison valable.

C'était une femme qui ne manquait pas non plus de panache si l'on pouvait dire, elle avait cette assurance, cette confiance des gens biens nés qui savent ce qu'ils valent et qui ne pensent pas avoir besoin que les autres les reconnaissent pour exister. Azenor MacMillan existait même sans le regard des autres. Elle n'était peut-être pas la personnalité la plus ambitieuse du siècle mais c'était une Dame a sa façon. Une créature intelligente certes mais surtout d'une grande perspicacité et d'une certaine sagacité. Strout ne pouvait définitivement pas lui enlever cela , c'était selon lui ce qui faisait d'elle une des meilleurs étudiantes en Médicomagie qu'il avait connu dans toute sa carrière. Dans une pièce elle était souvent la plus rapide a analyser que un et un faisaient deux et à agir en conséquence.  

Azenor était pragmatique, logique et d'un cynisme à toute épreuve, elle n'avait pas la moindre envie de jouer aux héros, ce n'était certainement pas pour ça qu'elle était devenu Guérisseur mais plus certainement pour le challenge intellectuel que cela représentait puis aussi elle aimait savoir qu'elle avait un rôle a jouer dans la société. Un Rôle qui se passait de clivages politique.  Azenor n'avait aucun sens commun, aucun goût pour la morale, aucune affection pour le politiquement correct. Brut de décoffrage elle avait la franchise désarmante des gens de haute naissance.  Elle pensait que tout était bon a dire du moment que c'était la vérité ou qu'elle le pensait. Elle plaçait l'honnêteté comme la plus grande des vertus et elle n'était pas capable d'hypocrisie. Le tact ?  Si elle avait jamais sus ce que c'était , il ne l'avait jamais vu en faire usage.  Elle n'était pas douée pour arrondir les angles.

Le cœur sur la main et pas la langue dans sa poche, Azenor laissait libre court a toutes ces émotions qu'elles soient positives ou non.  Elle croyait qu'elle avait le droit de rire si elle en avait envie ou de pleurer si elle en avait besoin.  La distance professionnelle ? Elle avait parfois encore du mal a la mettre mais c'était sans importance a première vue parce qu'elle avait apporté un vent de fraîcheur dans leur service et la plupart des patients adoraient son mordant, son franc parlé qui n'était pas toujours au goût des familles cela dit.  Loin des préoccupations causées par la bien bien-pensance, Azenor avait le rire facile et la rancune tenace et si elle n'avait aucune affection pour les idéologies elle avait une loyauté sans faille pour les êtres qu'elle avait choisis, c'était une louve prête a tout pour garder les siens en sécurité.  

En dehors d'une certaine excentricité et d'un pragmatisme qui pouvait parfois sembler cruel tant elle refuser a prendre une position politique quelconque, Azenor était une personne généreuse. Malgré toute la mauvaise foi du monde il ne l'avait jamais vu refuser son aide à quelqu'un qui en avait besoin, qu'il lui ai demandé ou non , quelque soient sa nature et ses opinions. Elle n'avait aucun intérêts pour ce genre de choses.

Et quand au détour d'un couloir, son rire cristallin léchait les murs de l’hôpital, Garrik Strout savait que quoiqu'il advienne : ce serai une bonne journée.

Fiche de CaptainBen



Dernière édition par Azenor G. MacMillan le Mer 18 Avr - 18:18, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azenor G. MacMillanMétier/Étude : Guerriseur Chef au Service de Pathologie des Sortilèges
Parchemins : 14
avatar

MessageSujet: Re: " Mais surtout, j'aurai du repriser mes chaussettes! " ~ Azenor MacMillan    Dim 15 Avr - 20:19


MacMillan Azenor


YOUR HISTORY

« Et là, il m'a demandé quel était mon souvenir de l'école le plus marquant. J'ai répondu que c'était le postérieur d'Hagrid. Il n'a pas eu l'air de trouver cela convenable. Quoique ça veuille dire. »

Londres, 80 Bis Piccadilly , Myfair. - 12 h 42- 27 août 1995

Assis a la table de la cuisine de l'appartement Londonien  de sa sœur aîné, Ernie MacMillan dardait un regard laconique sur le dos de cette dernière qui semblait souffrir toutes les peines du mondes pour se faire obéir de ses ustensiles de cuisine. Leur père avait toujours eût tendance a plaisanter, devant le manque de talent de la jeune femme pour les sortilèges ménagers qu'elle ne serai jamais bonne à marier dans ces circonstances ou alors dans une famille assez riche pour qu'elle n'ai pas a toucher une casserole de sa vie. A ce jour, Ernie ne pouvait s'empêcher de penser qu'il n'avait jamais eu autant raison au sujet de la sorcière.

«  Hannah Abbot qui est avec moi a l'école demandait par le courrier d'hier ..quand est-ce que tu comptais envoyer les faire-part de mariage, parce que ses parents ont besoin de prévoir à l'avance tout ce qui ...j'ai dit un truc qu'il fallait pas? »

Sa sœur s'était figée dans son activité – déjà fort peu glorieuse -et particulièrement irritée, s'était assise sur le plan de travail , en tailleurs pour le regarder avec un certain intérêt.  Azenor MacMillan avait toujours été facile a lire et elle n'était pas du genre à cacher des choses. Elle ne connaissait ni la peur ni la honte paraissait-il ce qui n'était pas toujours une qualité dans les yeux de leurs grand-mère maternelle, déjà que selon cette dernière, Azenor avait en plus la tare d'être intelligente. La pire pour une femme de sang-pur. Juste derrière l'infertilité. N'empêche que ce jour la pour la première fois elle lui sembla sincèrement gênée de la situation.

« Il n'y aura pas de mariage. Astérion et sa famille devraient se charger sous peu de le révéler au grand public, je vois pas pourquoi je devrai prendre de l'avance a ce sujet !
_ Qu'est-ce que tu as fait?
_ Non mais, pourquoi c'est toujours moi qu'on accuse alors que ça pourrait très bien être moi la victime dans l'histoire !
_ Franchement Ozzy je ne suis pas sur que j'étais né la dernière fois ou une catastrophe qui n'avait pas été éventuellement, causée par toi, s'est abattu sur notre monde. »

Elle lui avait lancé ce regard de biais chargé d'un certain mépris qui signifiait quelque chose comme « regarde toi à parler comme maman » mais il ne l'avait pas relevé. Il fallait un adulte dans cette conversation et visiblement, ce ne serait pas sa sœur. Pas que ça soit étonnant.

« Il m'a emmenée dans ce nouveau restaurant dans le quartier Sorcier de Glasgow, y'a deux semaines ...On discutait, enfin il discutait et je faisais semblant d'écouter, tu as idée d'à quel point la plupart des gens sont rasoirs quand ils ouvrent la bouche ? Et c'est super dommage parce que physiquement , Astérion était hum  et bien ..chaud ?
_ Tu peux omettre ce genre de détails, vraiment. »

Elle avait haussé les épaules et offert un plissement de nez dédaigneux, histoire de bien lui faire comprendre ce qu'elle pensait de sa pudeur mal placée. Azenor avait jamais été pudique et elle était particulièrement libérée sur tout un tas de sujet. Une ouverture d'esprit que leurs parents avaient toujours encouragée mais si Ernie la pratiquait avec modération et en s'adaptant au contexte, Azenor ne semblait pas avoir compris le principe d'auto-modération.

« En tout cas , il commence à parler de notre enfance et de toutes ces conne-heu ...futilités ! Bref, tout se passait plus ou moins bien et là, il m'a demandé quel était mon souvenir de l'école le plus marquant. J'ai répondu que c'était le postérieur d'Hagrid. Il n'a pas eu l'air de trouver cela convenable. Quoique ça veuille dire.
_ Pardon ? Le derrière d'Hagr...mais quel genre d'enfance sordide tu as eu à l'école pour que ..
_ Pour ta gouverne j'étais vraiment minuscule en première année ! Bon et tu sais comment ça se passe pour la première rentrée, tout le monde est angoissé et on suit la première lumière comme un papillon perdu ...je me suis retrouvée poussée par tous les première année du wagon et de fil en aiguille mon visage s'est retrouvé beaucoup trop proche du postérieur du gardien pour que la décence l'autorise. Une expérience traumatisante et par la même franchement marquante. Puis patacitrouille, c'était sensé être drôle ! »

Il songeât un instant que sa sœur était un cas perdu pour le monde magique depuis trop longtemps pour que ce ne soit rattrapable et d'un geste agacé de la main lui avait demandé de continuer son histoire. Il y avait forcément une suite.

« Puis je sais pas moi, on est fiancés depuis deux ans maintenant  et tout est tellement lisse , platonique et convenu entre nous...encore plus aseptisé que mon bloc a sainte-mangouste ! Je pouvais pas savoir que le séant d'Hagrid était pas un sujet à aborder à un rencard avec son fiancé de sang-pur ! Ce qu'il pouvait être coincé ! Et c'est un tel gâchis parce que je t'ai déjà dit qu'il était vraiment sexy ? Oui ? Passons. En tout cas il était outré , bien entendu, pour la première fois en deux ans il semble réaliser que je ne suis peut-être pas aussi BCBG qu'il a tenté de se le figurer ..parce qu'en plus d'être coincé, c'était visiblement pas une lumière ..franchement à part son physique je vois pas ce que les parents lui ont trouvé à l'époque ! En tout cas c'est à ce moment là qu'il à totalement fumé le caleçon de Merlin.
_Mais encore? »

Elle avait croisé les bras et relevé le menton avec une répugnance si élégante qu'elle aurai pu rendre jaloux le prince des Serpentard en personne.

« Il à demandé si j'étais vierge. Parce que oui, mon petit Ernie, chéri on en est là, en 1995 on calcule encore la valeur d'une femme a sa virginité ! C'est scandaleux ! Honteux ! Je l'aurai bien étripé, je te jure tu sais ..un coup de baguette et …
_Je vais osé supposer que c'est resté du fantasme ..et après?
_ J'ai donné la pire réponse possible.
_Tu n'a pas réellement fait cela ...Azenor ... »

Mais elle avait éclaté d'un rire tellement narquois et fichtrement amusé qu'il n'y avait aucun doute sur le fait qu'elle était effectivement allée au bout.

« Je me suis gênée tiens. Je luis ai dit « Eh donc stupide mâle, est-ce que je te demande moi le nombre de femme que t'a sauté ? Tu dois être sacrément vierge toi même pour oser poser une question pareille ! », je te laisse imaginer comment il l'a prit. Il m'a peut-être insultée, accusée d'être une cinglée enfin le discourt habituel. Et je l'ai peut-être, peut-être frappé avec une chaise. »

Est-ce qu'il y avait réellement quelque chose d'autre à dire ? Il avait surtout honte de ne même pas être surpris, cette bonne femme était une sauvage, un jour elle causerai leur perte a tous. En fait ça relevait du miracle que la guerre actuellement en train de se profiler ne soit pas de son fait à elle. Azenor ne semblait même pas avoir honte de son comportement.

« Puis franchement c'était totalement abusé, je l'ai même pas frappé si fort, il en à fait toute une caisse, on a fini a sainte-mangouste, mes supérieurs étaient pas ce qu'on peux appeler « Ravis » mais ils se sont payés ma tête , l'un dans l'autre mon ex-future-Belle-Mère à été mise au courant et crié au scandale.
_Et qu'en disent les parents?
_ Ernie Mon chaton pourquoi tu vis ici depuis une semaine et demi et que tu n'es pas actuellement avec eux ?
_ Oh, leur anniversaire de mariage ... »

Ernie avait passé quelques jours chez un de ses amis de l'école avant de rejoindre l'appartement de sa sœur, leurs parents ayant décidé de reposer sur les épaules de la jeune femme le destin de leur fils et héritier. A se demander s'ils ne tentaient pas de s'en débarrasser …

« Donc ils ne sont pas encore au courant.
_ Le fait que je sois en vie est me semble-t-il un assez bon indicateur de leur ignorance.
_Je sais que je ne suis pas ni maman, ni papa mais en tant qu'être humain je me dois de te dire une chose, Ozzy : On ne frappe pas les gens avec des chaises. Non attend, on n'est pas supposé frapper les autres tout court.
_ Pardon, tu disais quelque chose ? J'ai cru entendre une voix ... »

Ainsi Azenor MacMillan, ne maria pas et l'un des mariage les plus attendu de l'année fut-il annulé sans autre forme de procès. Quand à ce qu'il se passa en coulisse, Azenor Elle-même n'était pas assez éhontée pour le dire à voix haute.

Muness Castle, Ile de Unst, Shetlands – 11 Septembre 1991

La main bourrue de Meven MacMillan posa une caresse plus ou moins douce dans les cheveux de sa fille. Cette dernière, affalée sur le mur du rempart, face a la mer, observait dans un silence profondément épuisé, les moutons blancs des vagues se fracasser au pieds de la falaise. Elle avait commencé son apprentissage en médicomagie au milieux de l'été précédent après avoir reçus les résultats de ses ASPIC. Elle les avait tous obtenus, sans trop de surprise : malgré les apparences, elle avait toujours été studieuse. Cependant jusque là aidée par des facilités dans certaines matières elle venait de se rendre compte dès ce départ de deuxième année que son éducation venait de passer au niveau supérieur. Pourtant elle savait a quoi s'attendre, elle avait commencé a faire des stages bénévoles pendant les vacances dès sa sixième année et si elle avait gagné une avance considérable sur le programme de première année, elle n'avait désormais plus autant de ressources sur lesquelles se reposer.

« Ta mère te cherche, Ozzy. Elle trouve que tu maigris beaucoup en ce moment, et le repas est prêt.
_ Laisse tomber, je vais plutôt me coucher je suis fatiguée et je n'ai pas très faim.
_Tu veux en parler a ton vieux père? »

Azenor – car c'était son nom – avait poussé un soupire a fendre l'âme. Et peut-être qu'elle était déjà fendue son âme. Son regard vert de gris s'était un peu assombris alors qu'elle se laissait entraîner dans l'étreinte rassurante de son père. Son père avait toujours été un homme étrange, excentrique, grand gamin dans l'âme, bourru mais tendre, il avait toujours été un camarade de jeux pour ces enfants. L'enfance de la jeune sorcière était remplie de souvenirs formidables qui la poussaient régulièrement a assurer qu'elle avait objectivement eût le meilleur père du monde.  Chasse au trésor, farces aux touristes moldus ..les jeux étaient multiples et jamais elle ne s'était ennuyée.

Eugénia était une créature tout à fait différente mais non moins remarquable. C'était une artiste, un esprit libre et sans entraves qui passait régulièrement d'une phase d'absence totale de contact avec ses proches a des cures entières de leur présence.  Tout le monde s'en accommodait. Eugénia était malgré tout une femme pleine de vie et avec le cœur le plus dangereusement grand qu'Azenor avait jamais vu. Cette hyper-sensibilité de sa mère avait tendance a rendre cette dernière mortellement inquiète et protectrice et certains jours des plus incommodants sérieusement dépressive.

Et dans ce monde de fou, sur ce cailloux qui leur servait de prison comme de royaume, Ernie était né. Et Azenor l'avait aimé avant qu'il pousse son premier cris. Elle avait attendu, supplié, demandé si souvent après ses parents pour avoir un petit frère ou une petite sœur que quand il était enfin arrivé elle avait focalisé toute son attention sur lui, délaissant même « King Arthur », Un vieux bélier noir, borgne et particulièrement stupide, abandonné par un berger moldu et que la petite fille âgée alors de six ans avait tenu a héberger et à adopter. En tout cas entre les deux enfants ça avait été l'amour fou, il fallait dire qu'Azenor n'avait eu jusque là que très peux de camarades de jeux de son âge. Leur relation avait évolué un peu difficilement quand elle avait eu l'âge d'entrer a l'école les séparations étaient longues, et Ernie alors trop jeune pour communiquer de lui même avec sa sœur. Une affaire vite arrangée quand ce dernier avait appris a lire et a écrire.

L'année précédente avait été un peu folle pour les deux enfants de la maison. Ernie était encore là, a Muness Castle et Azenor rentrais pratiquement tous les jours et ils avaient passé beaucoup de temps ensemble, jusqu'à la fin de l'été d'ailleurs, elle l'avait accompagné sur le chemin de traverse et quelques jours plutôt était même venue entre deux cours théoriques pour le voir monter pour la première fois dans le train.

« J'avais oublié, combien les choses étaient grandes et vides ici quand Ernie n'étais pas là. Et il ne m'a toujours pas écrit ! Il a même pas répondu à mes lettres !
_ Laisse-lui du temps, méchante fille. Il a besoin d'un peu de calme pour se faire des amis, trouver sa place prendre le rythme...il t'écrira quand il aura des choses a te raconter. C'est un grand garçon maintenant, Ozzy, il ne peux plus se cacher tout le temps dans tes robes ou dans celles de votre mère!
_ Mais quand même ...qu'est-ce qu'on mange ce soir ?
_ Ah, je suis content que tu pose la question parce que figure toi que ... »

Mais Azenor n'écoutait déjà plus vraiment.


Muness Castle, Ile de Unst, Shetlands– Beltaine – 30 Avril 1978

D'un point de vue extérieur et pour le commun des mortels , « Muness Castle » ne ressemblait à rien d'autre qu'une vieille ruine mystique sur un rocher accroché a son île. Quelques murs fantomatiques qui habitaient quelques mysticismes et vieux secrets de pirates. Plus hectares de parc qui semblaient a l'abandon entouraient le fort et en rajoutaient dans la légende de l'endroit.  Les propriétaires étaient existant dans la mémoire collective mais personne n'osaient réellement croire que ces derniers habitaient là. « Muness Castle » attirait toute sortes de curieux de l'Europe tout entière, une foule joyeusement terrifiée qui aimait a raconter des histoires sur les terres abandonnés de ce qui avaient du être dans le passé de somptueux jardins. Alors éventuellement, quelques fois par an Meven MacMillan un grand homme roux  au regard d'un gris perçant qui était fort mal connu de la communauté moldu si ce n'était que ce cailloux historique était le sien, ouvrait les portes du château aux curieux.

Comme ce jour par exemple, la nuit de Walpurgis était toujours l'occasion d'un double rassemblement a Muness Castle. Le parc avait été dégagé et  feux de camps et mat de Mai avaient été ornés, sortis disposés sur la façade la plus visitée des moldus  et pendant la première partie de la soirée des danses et des chants avaient été organisés par les moldus. C'était une tradition encore plus vieille que l'actuel fort. Depuis aussi longtemps que les MacMillan étaient sur l'île, ils avaient organisé ce genre de festivités pour maintenir leur ascendant et leur bonne réputation sur leur main d’œuvre non sorcière. Yule, Samhain, Beltaine, les Solistices et Equinoxes avaient été autant de prétexte à ces festivités.

Ils étaient tous loin de se douter de la vérité qui n'était même pas visible a leurs yeux. Dissimulé par certains des plus anciens et mystérieux sortilèges de l'île le château du Lord n'avait rien d'une ruine.  Des cuisines réputées, une grande salle de bal, un lieu plein de vie ou les châtelains accueillaient plus que régulièrement le gratins de la société sorcière, car le Laird vivait bien en ces lieux avec sa famille  toute entière  et le parc était loin d'être laissé a l'abandon, une partie des terres étaient encore cultivées , place d'un potager ou poussaient prunes dirigeables et autres préciosités sorcières et outre un bélier relativement commun et une colonie de gnomes particulièrement résilients,  il était également lieux de passage d'un couple de sombrals, caprice de l'actuel maître des lieux qui s’avérait être un des seuls a pouvoir les voir.

Beltaine avait cependant, toujours été une fête plus ou moins intimiste chez eux et seuls étaient invités quelques uns de leurs amis et collaborateurs les plus proches et leurs familles. Meven MacMillan abandonnait alors sa place dans le monde des adultes et entraînait tous les enfants présent dans une immense chasse aux trésors et plus tard dans une campagne de presque terreur contre les moldu qui osaient s’aventurer dans la bâtisse, passages secrets, pièces dissimulées et elfes de maison, les enfants jouaient les fantômes sous la supervision d'un adulte trop heureux de participer a des plaisanteries que désapprouvaient la plupart des autres adultes de la maisonnées et quand les visiteurs fuyaient enfin hurlant au fantôme , les sorciers se retrouvaient enfin en comité réduit.  

C'était à cela qu'avait ressemblé toute l'enfance d'Azenor MacMillan et si elle avait appris a lire, a écrire, a compter et pris des cours de magie purement théoriques auprès de ses parents et grands-parents, elle en retenait surtout une série de jeux tous plus fou les uns que les autres. Par la suite, elle avait beaucoup regrettée de ne plus être en mesure de participer  a Beltaine, enfermée dans les murs du pensionnat,  elle se consolait en soufflant que ce n'était qu'affaire de sept ans  et que les autres festivités ne perdraient pas en charme et en grandeur avec les années.

Pour le moment, Azenor, alors âgée de six ans était arrivée dans la salle de bal, les joues rougies, riant encore aux éclats tellement qu'elle manquait d'en faire pipi, trépignant sur place, derrière elle son père était arrivé entouré de trois autres enfants tout aussi amusé pendant qu'on pouvait entendre encore au loin les cris désespérés des derniers moldus qui fuyaient ce château diabolique. Sinéad MacMillan sa grand-mère paternelle  s'était accroupie devant la jeune fille pour remettre en place ses cheveux bruns  et l'aider a se calmer mais elle souriait elle-même.  Dans la pièce tout le monde hésitait entre le désespoir et l'amusement en voyant ce grand homme roux encore plus amusé et penaud que les enfants pris en faute.

Puis finalement avec une simplicité qui trahissait l'habitude face aux excentricité du sang-pur les conversation et les danse avaient repris bon train.  Et il n'avait pas fallu une heure de plus pour qu'on retrouve finalement les enfants de la soirée endormis en groupe sur un des divan du boudoir attenant a la salle principale.

Poudlard, Ecosse, 26 mai 1987-  Parc du Château

« Eh MacMillan ! Ça fait un moment qu'on se connaît maintenant et je me disais …
_ Tu veux bien définir « connaître » et "depuis longtemps" ?
_ Que mais heu..ça va faire 5 ans qu'on est dans la même fichue école et qu'on partage la plupart de nos cours ..et....
_ Puis de toute façon, qui es-tu ?
_ Ahah, très drôle!
_ Je suis sérieuse. »

Allen O'Maley avait eu un mouvement de recul. Il y avait dans ses yeux une franchise tellement désarmante qu'elle devenait violente. C'était vrai qu'ils n'avaient jamais réellement parlé seul à seul pour comme ils le faisaient actuellement mais leur établissement n'était pas si grand, comment pouvait-elle être sincère en prétendant qu'elle ne le connaissait pas du tout ? Oh, il avait été prévenu. Personne à Poudlard n'aurait décrit Azenor MacMillan comme une fille « gentille », cela étant personne ne l'aurai pourtant qualifiée de personne « méchante », d'ailleurs elle n'était même pas mauvaise, il n'y avait pas la moindre intention de nuire dans son regard ou dans ses mots, juste une profonde incompréhension.

Malgré une personnalité généralement pleine de vie et de spontanéité, Azenor avait fort peu d'intérêt pour la popularité dont elle était le centre. C'était une créature sociale par essence mais elle n'était pas réellement préoccupée à l'idée de plaire dans la durée. Elle ne soignait pas ses relations, ne prenait pas garde à ses mots, et elle n'agissait pas différemment seulement parce la plupart des élèves l’appréciaient. Et Allen, comprenait ce qui était appréciable chez elle. Étrangement c'était aussi les même critères qui la rendaient détestable et dérangeante aux yeux de certains. La jeune sorcière ne faisait aucun effort pour s'intégrer, aucun effort pour s'adoucir, elle se donnait crue , entière et sans aucune mesure et comme elle se donnait elle prenait les autres. Elle avait un certain dédain pour les personnalités plus lisses et c'était peut-être pour cela tout compte fait, qu'elle avait éloigné de sa mémoire le visage de son camarade.

Tout compte fait elle avait pris sur elle.  Chose assez rare, elle avait choisis de faire , éventuellement, un effort plus ou moins exceptionnel et  relevant ses cheveux dans un chignon fouillis retenu par sa baguette elle l'avait dévisagé une nouvelle fois.

« Bon et bien, qu'est-ce que tu voulais savoir ? Étant donné que tu as fait tout ce chemin pour ça , j'ose imaginer que c'était important pour toi ? »

Après coup il avait hésité, est-ce qu'elle réagirait avec brusquerie a ses mots ? Est-ce qu'elle allait prendre la peine de répondre correctement ? Il n'avait pas eu le temps de continuer a divaguer , Kanan Kapoor, une sorcière d'origine Indienne d'un an de plus qui avait atterri a Serpentard, avait déboulé et  s'était jetée sur sa camarade la renversant sur l'herbe du parc dans un rire presque hystérique. Azenor avait rit aussi d'ailleurs en s'asseyant  et en laissant son amie se servir de ses genoux comme repose tête. L'écossaise semblait tout a coup plus détendue, plus ouverte au dialogue.

« Janet Pearson prétend qu'elle est déjà venue chez toi et que les MacMillan vivent dans un château plein d'elfes, comme Poudlard et que vous avez des domestiques moldus ! C'est vrai? »

Ouais, après réflexion il songea que c'était bel et bien la pire façon d'ouvrir une conversation avec quelqu'un qui semblait déjà septique sur son approche. Mieux, il aurait carrément du lui demander si elle était pas une horrible raciste et si elle n'avait pas secrètement l'envie de mettre en prison tous les nés moldus de l'école. Elle avait affiché une mine profondément dédaigneuse et  ses doigts s'étaient serrés d'irritation autour des cheveux de l'indienne, arrachant a cette dernière, un gémissement plaintif.

« Il n'y a que deux elfes et Annie est une cracmole, pas une moldue, autre chose ? »

Animosité n'était même pas un terme assez fort pour exprimer ce que traduisait sa voix. Et là, dans la panique il avait posé la pire question possible :

« Et heu, sinon ...t'en pense quoi de Tu-sais-qui?
_ Il est mort espèce de sombre veracrasse. Et je suis de sang-pur alors j'aurais même pas été sa cible. Et pour le reste : je ne m'occupe pas des petit problèmes sanguins des autres. Maintenant dégage. »

Et Allen avait déguerpis plus vite qu'on peux dire « quidditch ».

Londres, Sainte-Mangouste,  Service de Pathologie des Sortilèges
– 21 Juillet 1996

« C'était tellement émouvant , j'te jure, j'ai cru que j'allais verser une larme sur la fin. Vraiment quel plaidoyer et quelle folie ! »

Garrick Strout avait jeté un regard en biais franchement las, irrité et totalement nerveux a sa jeune collègue et désormais successeur. L'horreur était partout a leurs portes et ils traitaient dans le service chaque jours depuis le début de l'été des victimes du nouveau régime quand c'étaient pas des tortionnaires blessés par sorts qu'ils recevaient mais Azenor MacMillan ne semblait pas s'en préoccuper outre mesure.

Elle se tenait là, seulement , une cigarette moldue entre les doigts, le regard vif, avec ce petit sourire en coin. Et il n'aimait pas cela. C'était dur a expliquer, il savait qu'elle n'était pas totalement indifférentes, il le pensait ? Mais la façon dont elle s'en accommodait le troublait, le terrifiait même. Lui : il ne pouvait plus. Alors il avait jeté sa blouse , il était allé rencontré le directeur de l’hôpital ils avaient parlé tous ensemble avec les administrateurs, il partait. Azenor était sa meilleure étudiante, elle avait terminé son cursus, c'était un leader né, elle connaissait le service savait gérer les patient, leurs famille, les équipes, elle était un successeur tout désigné et aux vues de ses résultats, de son nom aussi sans doutes, on avait pas opposé de résistance à cette nomination. L'affaire avait pris à peine plus d'une heure et dans une demi-heure supplémentaire à tout casser, Strout aurait pris ses cliques et ses claques et il aurait disparu. Pour sur.

« Comment tu fais pour avoir l'air aussi sereine, hein ? Pour arriver a te regarder dans une glace quand on laisse ...mourir un pauvre innocent qu'a juste la tare d'être né moldu pour sauver plutôt l'enflure qui l'a torturé?
_ En fait pas des caisses, Strout, vraiment. C'est comme ça que sont les choses, puis je préfère être là et rester « sereine » que faire comme toi et carrément fuir le pays. Franchement ici, c'est toi le plus lâche. T'es un guérisseur et un maître super, mais en temps que sorcier , t'es une ordure. »

Il avait retenu un hennissement de fureur pure. Il aurait eu envie de lui écraser cette maudite clope sur le visage juste pour qu'elle ai l'air moins sûre d'elle.  Mais franchement c'était trop de travail pour pas grand chose. Pire, puisqu'elle avait raison.

« Puis je vais bien, c'est peut-être cruel, mais je vais bien et ma famille aussi. Je vais pas faire l'affront de sembler terrifiée et outrée devant tout ces gens qu'on des bonnes raisons de l'être. Mon travail c'est de soigner des gens, le plus possible, c'est ce que j'ai toujours voulu, je m'en contrefiche pas mal de savoir de quel côté de ta petite barrière manichéenne tu les place. Que tu l'admette ou pas, ces mecs là, ils ont aussi des femmes, des enfants...leurs vies valent ni plus ni moins, rentre toi le dans le crâne. »

Elle avait asséné en écrasant sa cigarette.
Comme si tout se résumait a cela finalement. Une vision populaire qui aurait été trop figée sur ce qui était bien ou mal. C'était pas aussi simple. Il avait serré les dents.

« Bon et bien , malgré tout je te salue ce service dois tourner, comme tu sais, on manque pas de patient en ce moment et puis ça va durer de ce que je crois...autant faire ça bien. Bonne fuite, vieux renard. »

Le saluant d'un signe de main elle avait quitté le patio et s'était enfoncée dans les couloirs de sainte-mangouste, plus cynique que jamais.

Garrik Strout, la destesta.

BEHIND THE SCREEN



Derrière ton écran

• PSEUDO :
Oh je suis pas tatillonne, choisissez ce que vous voulez !
• ÂGE :
Je suis une personne moyennement âgée
• FRÉQUENCE DE CONNEXION :
de Souvent a très beaucoup
• CODE DE VALIDATION :
Code validé par Tonks
• TON AVIS SUR LE FORUM :
Pour l'instant j'ai rien a redire au contraire huhu
• PETIT MOT DE LA FIN :
Keur sur vous

Fiche de CaptainBen



Dernière édition par Azenor G. MacMillan le Mer 18 Avr - 18:45, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alhena ShafiqMétier/Étude : Sixième année.
Parchemins : 105
avatar

MessageSujet: Re: " Mais surtout, j'aurai du repriser mes chaussettes! " ~ Azenor MacMillan    Lun 16 Avr - 12:04
Coucou !

Bienvenue sur le forum. Si tu as la moindre question, n'hésite surtout pas !

Des bisous,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chaïm LawMétier/Étude : Sixième année à Poudlard.
Parchemins : 108
avatar

MessageSujet: Re: " Mais surtout, j'aurai du repriser mes chaussettes! " ~ Azenor MacMillan    Lun 16 Avr - 12:06
Bienvenue par ici !

J'adore ton avatar au passage
Pour le reste, j'ai beaucoup ri pour certaines de tes réponses. (surtout celle sur le nouveau ministre de la magie, c'est typiquement une réponse que l'on attendrait d'une pauvre salarié qui se fiche un peu de la politique actuel. J'aime beaucoup.)

Si tu as la moindre questions, n'hésites pas, le staff est là pour ça, et nos boîtes à MP à nous joueurs, sont également ouvertes.
Bon courage pour la rédaction de ta fiche !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Draco L. MalfoyMétier/Étude : Élève à Poudlard, 6ème année
Parchemins : 95
avatar
Death Eater & Quiddich
Death Eater & Quiddich
MessageSujet: Re: " Mais surtout, j'aurai du repriser mes chaussettes! " ~ Azenor MacMillan    Lun 16 Avr - 14:53
Bienvenue MacMillan !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nymphadora TonksMétier/Étude : Auror
Parchemins : 92
avatar
Ordre du Phénix
Ordre du Phénix
MessageSujet: Re: " Mais surtout, j'aurai du repriser mes chaussettes! " ~ Azenor MacMillan    Lun 16 Avr - 18:14
Hellow Az' !

Officiellement bienvenue sur NH et j'espère que tu t'y plairas.

J'ai lu la première partie de ta fiche et j'ai beaucoup rit. Tu nous envois du lourd avec ton perso haut en couleur. J'adore. XD

Bon courage pour la suite de la rédaction et n'hésite pas à venir nous voir, Mus et moi, si tu as la moindre question. Nous te répondrons le plus rapidement possible avec grand plaisir.


I lost the moment when I believed in the utopia. They scoff at rules, corrupt their ideals. I eliminate the unreliability, the lie, the chaos. Be wary, Invité or Que Sombre Le Jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azenor G. MacMillanMétier/Étude : Guerriseur Chef au Service de Pathologie des Sortilèges
Parchemins : 14
avatar

MessageSujet: Re: " Mais surtout, j'aurai du repriser mes chaussettes! " ~ Azenor MacMillan    Mer 18 Avr - 18:12
Heeeeey !
Je prend enfin cinq minutes pour vous remercier tous pour vos encouragement et vos gentils messages qui mettent du baume dans mon petit coeur tout fragile !
j'ai hâte de vous rencontrer et j'espère que cette version terminée de la fiche vous emballe toujours autant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nymphadora TonksMétier/Étude : Auror
Parchemins : 92
avatar
Ordre du Phénix
Ordre du Phénix
MessageSujet: Re: " Mais surtout, j'aurai du repriser mes chaussettes! " ~ Azenor MacMillan    Mer 18 Avr - 18:49

Ta fiche est validée
« Tu es admis chez les Citoyens »




Toutes nos félicitations, ta fiche a été validé ! Tu fais partie des Citoyens, sorciers commerçants ou femme au foyer, membre de l'Ordre du Phénix ou allié des Death Eaters.

Il te reste cependant, certaines choses à effectuer avant de pouvoir te mettre à rp à ta guise.

En effet, il te faut d'abord enregistrer ton personnage afin que ton avatar puisse être noté (www), mais aussi d'enregistre ton Sang(www) afin que cela puisse être recensé. Afin de gagner des points — que nous appelons ici Chocogrenouilles —, il te suffit de créer votre fiche www, où tu pourras effectuer ta demande en fonction de ce que tu fais (www). Il te sera également possible de les dépenser selon tes besoins (www). Tu peux également gagner des Chocogrenouilles en allant voter dans les TopSites (www) ou allant participer à une intrigue (www). N'oublies également pas de te tenir au courant des différentes Mises à Jour du forum (www), mais surtout de créer ta fiche de lien (www) ainsi que ton journal de bord (www).

BY .SOULMATES



I lost the moment when I believed in the utopia. They scoff at rules, corrupt their ideals. I eliminate the unreliability, the lie, the chaos. Be wary, Invité or Que Sombre Le Jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: " Mais surtout, j'aurai du repriser mes chaussettes! " ~ Azenor MacMillan    
Revenir en haut Aller en bas
 

" Mais surtout, j'aurai du repriser mes chaussettes! " ~ Azenor MacMillan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Galerie dédiée au corps d'Alex Turner et aux dessins d'un strangulot ( mais surtout sur le corps d'Alex :D)
» Bonnie Hornby - Pour le meilleur, mais surtout pour le pire.
» Groupe #2 : Retrouvailles douloureuses
» [Lord Vlad et Mégara Himo] Un bal, oui, mais surtout danser.
» Un peu de tout... (mais surtout du Mass Effect !)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nimis Humilis :: Racontez l'histoire ... :: Le Choixpeau Magique :: Fiches terminées-